Quatorze

Mère

Tissez la peau de nos os

La bile amère

De nos esprits animaux

Un peu de terre

Un souffle et deux gouttes d’eau

Feront l’affaire

Et le bonheur du troupeau

 

Et si le fer

La rouille sur le couteau

Blesse la chair

Nous y viendrons à nouveau

Il faut le taire

Le mettre sous le boisseau

L’accord éclair

Passé malgré nous entre les dieux infernaux

 

Père

Éloignez de nous ce feu

L’esprit se perd

Le ciel nous brûle les yeux

L’abîme ouvert

Nous appelle de ses vœux

Effet pervers

Des décisions des aïeux

 

Et si le fer

La rouille sur le couteau

Blesse la chair

Nous pécherons à nouveau

Il faut le taire

Le mettre sous le boisseau

L’accord éclair

Négocié sans nous entre les dieux infernaux

 

Frère

Quand me revient ton image

Avant l’enfer

Avant le dernier voyage

Sous les éclairs

La pâleur de ton visage

Tes yeux si clairs

En approchant du passage

 

Et quand le fer

La rouille sur le couteau

Blesse ta chair

Elle écorche aussi ma peau

Il faut le taire

Le mettre sous le boisseau

L’accord éclair

Passé malgré nous entre les dieux infernaux.

 

Musique : Bernard Zakarian, Eric Carlier, Jean-François Aliaga.
Moher : Bernard Alteyrac, Bernard Zakarian, Alexandor « Chino » Alcocer, Jean-François Aliaga

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s